Présentation

 

La technique de la Corde est créée, développée et enseignée depuis 2016  par Bernard Tisné, Ostéopathe D-O en activité depuis 30 ans dans le Sud-Ouest de la France et affinée par son fils Sébastien Tisné, thérapeute en Technique de « La Corde ».

 Cette technique est le fruit d’une synthèse de l’expérience d’Ostéopathe du père et de ses nombreux voyages dans le monde à la recherche de techniques de médecine empiriques. Elle est complétée et développée par le fils à l’aide d’une approche « martiale » dans le geste et le positionnement du corps utilisée lors de l’application de la technique.

Sont formés à la technique également de nombreuses personnes en France, en Suisse et en Espagne. Ces personnes viennent de toutes les professions médicales ou du bien-être  : médecine conventionnelles, thérapies alternatives/brèves, professeurs de Yoga, coachs, professeur de chant et même certains particuliers qui souhaitent se former à la technique.

La source première de cette technique vient des observations faites par Bernard Tisné sur ses propres patients durant toute sa vie. Il entend ses patients lui répéter à longueur de journée, des phrases comme celles-ci :

« Je ne comprends pas, je me suis levé ce matin et comme tous les jours je me suis baissé pour enfiler mes chaussures et d’un seul coup mon dos c’est bloqué, je reproduis pourtant tous les jours ce geste mais aujourd’hui il m’a complètement bloqué le dos.»

Ou

« Mon coup me fait terriblement mal depuis quelques jours, je n’ai pourtant pas fait d’efforts physiques particuliers ces temps-ci et pourtant mes cervicales me lancent et la douleur se propage même jusqu’à dans le bras. »

Ou

« Je ressens une douleur au milieu du thorax, comme une oppression permanente, et parfois la douleur s’intensifie dans les moments de stress et je commence à paniquer, ma respiration est presque inexistante dans ces moment-là, je suis tétanisé et ma voix ne sort plus »

Ou encore

« J’ai très mal au ventre, je ressens comme une compression, une douleur permanente,  c’est difficile à expliquer mais je suis extrêmement tendu et cela devient invivable. »

Des exemples parmi tant d’autres mais qui ont toujours un point commun, les patients précisent tous qu’ils ne comprennent pas pourquoi ils souffrent, leur douleurs pour la plupart ne viennent jamais d’un effort physique intensément exagéré, ni d’un coup, ni d’une chute…

Quand Bernard Tisné creuse un petit peu, il se rend compte dans le dialogue qu’il entretient avec ses patients, qu’il y a toujours une tension émotionnelle derrière tout cela. Effectivement, l’un va dire qu’il vit en ce moment une pression extrême dans son travail, l’autre est en plein conflit avec son fils, l’autre n’accepte toujours pas le fait que sa femme ait décidé d’aller vivre avec un autre… Tous ces patients somatisent, ils ont des douleurs « inexplicables » mais ils sont tous d’accord sur un point… ils subissent un stress émotionnel, ils sont sous affectés par l’effet de tension nerveuse et mentale.

Partant de cela, Bernard Tisné tente de ramener tout cela à l’essence même de ces problèmes physique, une question pragmatique se pose :

Que se passe-t-il concrètement chez ces gens-là ? Autant sur le plan physique, qu’émotionnel…

La réponse est assez évidente, ces gens-là sont sous l’emprise de la tension émotionnelle, nerveuse, mentale, appelons là comme on veut. Cette tension se synthétise, se cristallise en premier lieux dans le siège émotionnel/physique de l’être humain, le plexus solaire…. Dans cette zone si sensible se trouve le diaphragme… C’est le premier organe directement impacté par cette tension lorsqu’elle n’est pas correctement évacué par le souffle……

C’est ici que cela devient intéressant. Quand cette zone se bloque, se tend, se noue, ce n’est pas seulement cet organe qui est impacté mais tout le corps entier par les nombreuses liaisons (directes ou indirectes) qu’il possède avec toutes les autres parties du corps :

Le diaphragme fait le lien, crée l’harmonie entre la partie thoracique et abdominale. Lorsqu’il est sous tension, c’est l’une des deux parties (voir les deux) qui est victime de sa tension : mal de dos, douleurs des cervicales, douleurs/oppressions thoraciques, problèmes digestifs, problèmes hormonaux, voix bloquée au niveau du larynx, mauvaise gestions du stress, respiration thoraciques etc…

Le mouvement respiratoire s’est amoindrit et on constate facilement les répercutions chez un être qui respire mal, autant sur la plan musculaire, que digestif, hormonal et émotionnel. Le corps devient le miroir de l’esprit, l’être humain est en état d’inhibition « physique et mental ». C’est ici qu’apparait la notion de Corde…..

Pour cela il est essentiel de visualiser le mouvement et la réaction du bois de l’arc lorsque nous tendons cette corde. Cette corde qui dans notre cas est représentée par « l’état émotionnel » vient à tendre le bois qui lui-même est ici représenté par « l’état physique, le corps ». On peut facilement observer que plus la corde est tendue (l’émotionnel), plus le bois (le corps) est sous tension.

Quittons un instant la théorie et rentrons dans la pratique à l’aide de ces quelques vidéos :

Vidéos en attente